parcours en bref

MANAGEMENT INTERCULTUREL – INGÉNIERIE PÉDAGOGIQUE - COMMUNICATION

>> Consultante Formatrice aux enjeux interculturels depuis sept ans, avec une expertise Afrique, Yeelen Horizon.

>> Expérience croisée de plus de dix ans sur deux continents, Afrique-Europe, au sein de projets transnationaux sur l’Afrique et l’international

>> Responsable de plusieurs projets transnationaux sur l’Afrique et l’international de 2002 à 2009 dans une diversité de secteurs d’activités -RH, medias, cinéma, ONG- et de cultures d’entreprises -entreprise internationale, cabinet conseils, agence-

>> Conférencière sur les thématiques interculturelles

>> Engagée dans multiples organisations professionnelles et associatives dédiées à la recherche, à l’éducation et à la sensibilisation interculturelle

>> Formations professionnelles en management d’équipe, en ingénierie de formation et aux problématiques intercultutelles

>> Master en Communication d’entreprise et Relations publiques

parcours détaillé


Les fondements interculturels : 1977-1998

Parler de soi, c’est parler aussi du monde et inversement. Le monde, celui que nous expérimentons et qui influence et forge notre regard sur les choses.

Partie très jeune d’un dépaysement radical, de la France au Burkina, j’ai expérimenté dès 6 ans le choc culturel et les soubresauts du questionnement identitaire.

Je suis de cultures burkinabé et française, j’ai été influencée par une éducation familiale très imprégnée de la chefferie traditionnelle de mes parents et de mon environnement. Mon parcours a été rythmé par un balancier entre des référentiels parfois opposés, parfois complémentaires : à cheval entre un fort ancrage africain et des usages occidentaux.

Très tôt et ce, pendant les 20 années passées en Afrique, la quête d’un entre-deux et la recherche d’une SYNTHÈSE ont constitué le fil conducteur de mes divers engagements.

L’Alliance joyeuse entre la Culture et la Communication : 1998-2005

Le choix de m’engager dans les métiers de la communication répondait à l’envie de relier la COMPRÉHENSION de l’individu à la conception d’un MESSAGE cohérent et adapté aux représentations et à l’environnement de ce dernier.

A la faveur de ces études dans la communication, je fus convaincue que la culture, dans son sens large, s’avère alors le chainon qui assure le succès de toute stratégie de communication et de gestion des hommes.

Ainsi me sont apparues de façon très explicite, des problèmes d’adéquation entre les modèles publicitaires importés sur les écrans de télévisions africaines et les contextes locaux des destinataires de ces messages. Je décidai d’en faire mon sujet de recherches universitaires.

A la suite d’une série d’expériences professionnelles éclectiques dans le milieu de la culture (FESPACO, FIFF, SIAO…), et de la communication (agence, radio, journaux…),  j’ai occupé le poste de Responsable de communication au sein de Global Dialogues, organisation panafricaine et internationale à Ouagadougou, dont le siège était à Londres et mon Responsable hiérarchique, américain.

Un des enjeux de ma fonction concernait le Changement de comportements de publics situés dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’ouest, dans le scrupuleux respect de leurs  spécificités culturelles. Une expérience riche et structurante.

Depuis le Burkina-Faso et plusieurs pays de la sous-région, grâce à un large réseau de partenaires et de collaborateurs repartis sur le continent, j’ai eu la chance de collaborer avec une diversité de cultures professionnelles d’Afrique.

Mes activités m’ont par ailleurs donné l’occasion de diriger une équipe technique et d’acteurs de cinéma pour la réalisation de films de prévention.

Dynamisme, polyvalence et révélation : 2005-2015

De retour en France à 26 ans, j’ai poursuivi mon parcours dans plusieurs projets de dimension internationale entre l’Europe et l’Afrique, notamment à Paris dans une agence de relation-presse spécialisée sur l’Afrique, Point Presse Afrique ; au sein de la chaine internationale TV5Monde ou pour le compte d’un magazine panafricain de presse du groupe Bayard.

A la croisée de mes expériences empiriques multiculturelles (professionnelle et personnelle), s’est révélé le besoin d’apporter un cadre conceptuel et systémique aux diverses problématiques interculturelles rencontrées.
En acquérant notamment les connaissances théoriques et scientifiques sur les ressorts, les défis, les atouts de l’interculturalité. L’approche interculturelle m’est apparu comme un outil puissant d’analyse, de compréhension et de créativité au service de la relation à l’autre et de la compréhension de soi.
Cette discipline est située à la croisée de plusieurs champs des sciences sociales et s’applique dans tous les espaces d’interactions humaines, y compris l’entreprise.

De l’Afrique et de l’Europe, ces deux environnements au sein desquels j’ai évolué 20 et 20 ans, j’essaie de puiser le meilleur pour un dialogue fécond.

Depuis 2009 je tente alors d’apporter aux personnes dans les organisations, des clés permettant de libérer leurs qualités d’adaptation et de coopération.

Coopération et développement de Yeelen Horizon : en cours…

« Si vous voulez aller vite, allez seul, si vous voulez allez loin, allons ensemble ». (proverbe africain)

Allez plus loin ensemble, telle est notre ambition !

Autrement dit, nous développons solidairement un espace d’échanges, de réflexions et d’actions en vu de réunir Savoirs (Yeelen) et leur mise en application vers un But (Horizon) bien défini.

Une entreprise collective, interdisciplinaire et multigéographique qui est possible grâce à l’intérêt partagé par des partenaires de tout horizon. Nous voulons continuer à multiplier cet entremêlement des savoirs et élargir les référentiels.

Avec l’aide de ces partenaires, dont plusieurs résident en Afrique, nous analysons le réel socioculturel en mutation, nous essayons de décrypter ces évolutions et les dynamiques de changement – pour les individus et pour les organisations-. De ce fait, nous ambitionnons de faire émerger des idées et des propositions contextualisées, novatrices, durables.

Tous ensemble, nous croyons aux vertus des regards pluriels, en la force du réseau et à la magie de l’interrelation.